Les principes du tourisme vert

30 juin 2022 Publié par Dina Chalabi
Laisser un commentaire

Vous vous êtes surement rendu compte que la crise sanitaire a joué un rôle important dans la prise de conscience globale des enjeux climatiques. Peut-être même dans la vôtre ?

Aujourd’hui, selon la Banque européenne d’investissement, 93 % des français·es affirment fournir des efforts pour la transition écologique. La grande majorité d’entre nous cherche donc à limiter son impact sur l’environnement ; par exemple, en consommant moins, en achetant de la seconde main ou des produits bio et éthiques.

Un jour ou l’autre, vient la question des voyages. Quel est notre impact quand on part en vacances ? Comment peut-on le réduire sans (trop) se priver ? De votre côté, avez-vous commencé à adopter un comportement plus éco-responsable lors de vos voyages ? Si vous êtes arrivé sur cette page, c’est peut-être que vous l’envisagez comme votre prochain défi ?

Vous n’ignorez surement pas que le transport aérien émet environ 3% des émissions de carbone dans le monde ? C’est un peu alarmant quand on sait que celles les personnes à haut niveau de vie prennent l’avion. Parfois même pour des distances assez courtes alors que d’autres moyens de transport existent (le TGV pour voyager en France par exemple).

Parce que nous non plus, on n’a pas envie d’arrêter de voyager, on vous donne quelques pistes dans cet article pour essayer de voyager moins mais mieux ou bien d’opter pour des destinations proches.

Voyager moins souvent, moins loin.

On ne va pas se le cacher, tout ce que l’on va se dire après n’a d’intérêt que si on rappelle un principe de base dans la lutte contre notre impact sur la planète : la frugalité, la décroissance… on peut l’appeler comme on veut, il s’agit bien de ralentir.

Les transports ont un impact plus qu’important sur le bilan carbone d’un voyage. Ne tournons pas autour du pot : l’avion a un gros impact sur le bilan carbone d’un voyage. Faire un voyage « écolo » à l’autre bout de la planète n’a pas beaucoup de sens, surtout pour une durée courte.

L’idée principale est de voyager près de chez vous, si possible en train, en bus ou en voiture ou si vous souhaitez changer de continent ne pas le faire tous les ans par exemple. Vous adorez voyager à l’autre bout du monde et vous ne vous sentez pas prêt à abandonner cela ?

Réfléchissez à la possibilité d’un voyage longue durée (faire 10 pays en 1 aller-retour en avion, n’a pas le même impact que de faire 10 aller-retours en avion pour visiter ces mêmes 10 pays) ou à celle de moyens de transports alternatifs. Il est par exemple tout à fait possible d’aller aux Etats-Unis en bateau (je ne parle pas des énormes bateaux de croisière à l’impact presque aussi désastreux que l’avion) si vous pouvez vous permettre un voyage plus long (il faut compter environ 2 semaines de traversée, ça se prépare donc à l’avance et n’est pas vraiment compatible avec les 3 semaines de vacances estivales de la majorité d’entre nous).

C’est long mais le voyage ne peut-il pas autant compter que la destination ?

La solution la plus simple est donc de rester en Europe ou autour de la mer Méditerranée. Bonne nouvelle : il y a déjà des choses incroyables à découvrir ! Pensez-y, vacances ne rime pas forcément avec bout du monde.

Qu’est-ce que le tourisme vert ?

Première chose à savoir : le tourisme dit « vert » n’est pas la même chose que le tourisme « nature ». Nous ne sommes donc pas en train de vous dire que pour voyager écolo, il faut absolument partir à la montagne ou en forêt et de randonner seul avec les biches et les marmottes. On peut tout à fait faire un voyage à faible impact en visitant des villes ou au bord de la mer.

Le problème n’est pas vraiment le tourisme, mais plutôt le tourisme de masse. Quand on arrive en masse à un endroit, cela entraîne d’importantes dégradations des sites et du patrimoine, l’altération des écosystèmes… Si on ne fait pas très attention.

Face à ce phénomène, une alternative se présente donc à vous. Celle du tourisme vert aussi appelé écotourisme qui consiste donc à voyager dans des endroits qui s’efforcent d’être à faible impact. Hébergement, restauration, visites… on trouve des alternatives pour tout !

L’écotourisme implique généralement une escapade vers des destinations où le patrimoine culturel est la principale attraction. Il a pour objectif d’offrir un aperçu aux touristes sur l’impact que nous pouvons avoir sur l’environnement.

L’idée est de participer plus précisément à la préservation des sites naturels et valoriser les cultures traditionnelles locales et bien évidemment moins polluer avec les transports.

Pourquoi opter pour le tourisme vert ?

 

Le tourisme vert présente plusieurs avantages. Le fait qu’il contribue à la préservation de l’environnement est déjà un très grand avantage !

Ce type de voyage est aussi un moyen de voyager d’une autre manière :

  • Durant tout votre séjour, vous pourriez prendre le temps de réfléchir à ce que vous faites et à l’impact de vos actions sur l’environnement.
  • Vous pourriez sortir de votre zone de confort en visitant des endroits inhabituels plutôt que des zones surpeuplées.
  • Le tourisme vert : c’est aussi des vacances non stressantes ; pas de bouchons, pas de parkings pleins, pas de queue au restaurant… On les subit déjà assez au quotidien le reste de l’année !

En outre, cette forme de tourisme permet aussi de réfléchir à quelles attitudes avoir et par quels moyens nous préservons l’environnement :

  • Choisir un hébergement proche de la nature
  • Limiter son impact sur l’environnement (trier ses déchets, éviter la voiture autant que possible)
  • Choisir des activités proches de la nature : parcs naturels, jardins…
  • Participer au développement local en consommant des produits locaux.

Nos tops des destinations parfaites

L’écotourisme c’est aussi découvrir de superbes paysages, la nature… On vous a sélectionné une petite liste de destination à faire cet été.

Les Rousses, la première station labellisée ” Flocon vert “

les-rousses-jura

 

Située dans le Jura, elle met en avant le tourisme vert et a obtenu le label « Flocon vert », récompensant son engagement éco responsable. Elle favorise le développement des modes de transports doux et d’énergies locales, tri et la lutte contre le gaspillage.  Vous pourrez donc profiter des randonnées, des balades en vélo par exemple.

Pour vous loger dans un gîte, le site Gîtes de France, propose plusieurs séjours dans un gîte écologique : Gîtes écologiques, écogites Jura | Location vacances en écogites – Gites de France Jura (gites-de-france-jura.com)

 

Angers, ville la plus verte de France

 

angers-tourisme-vert

Profitez d’une escapade à Angers pour admirer sa nature. Elle est à la première place du classement national des villes vertes. Plusieurs activités sont à faire comme : de la marche, vélo, course ou pique-nique dans ses nombreux parcs et jardins. Vous allez aussi appréciez le paysage, les fleurs et la préservation de la biodiversité.

L’avantage par exemple est qu’elle est située à 50 minutes de Nantes en Train !

Et si vous souhaitez manger dans un bon restaurant végan il y a le restaurant Maison Watson situé au 41 Rue Plantagenet, 49100 Angers

 

Le Canal du Midi

canal-du-midi-tourisme-vert

 

Direction Sète ? La Voie Verte du Canal du Midi offre aux voyageurs en quête de tourisme vert des balades adaptées pour circuler à vélo. Vous allez admirer durant votre balade les péniches et les villages. De même, des hébergements, restaurants, commerces mettant les produits régionaux en avant sont présent autour du Canal.

Si vous souhaitez vous loger dans un chalet ou dans un appartement, il existe une alternative plus responsable d’Airbnb : GreenGO :  GreenGo | L’alternative à Airbnb. Française et Responsable.

 

Strasbourg : la ville cyclable de France

starsbourg-tourisme-vert

 

Strasbourg privilégie un tourisme durable avec des modes de transports doux. La ville dispose près de 600 kilomètres d’aménagements cyclables. C’est donc la première ville cyclable de France. Vous pourrez vous promener dans les rues et aller à la cathédrale Notre-Dame ou le quartier  ” La petite France ».

Restaurant végan : Arundo – La Petite Cantine Vegan 19 Rue Geiler, 67000 Strasbourg

La Réserve de Biosphère de Fontainebleau et du Gâtinais

Escalade, Randonnées, Cyclistes, château de Vaux le Vicomte, impossible de ne pas être séduit.

C’est une destination privilégiée pour le tourisme de nature et les activités de loisirs ainsi que les châteaux en Île-de-France.

A savoir : ce territoire est la 10ème réserve de biosphère française.

 

Galice : un paradis de l’Espagne verte

 

 

En été, plusieurs itinéraires s’offrent à vous. Partez par exemple en immersion à Galice et découvrez l’Espagne verte et ses montagnes ! La Galice, c’est l’eau, la terre, le vent… C’est tout ce qui fait rêver et émerveiller… Vous commencerez par découvrir la Ribeira Sacra. Elle abrite la plus grande concentration d’églises et de monastères romans en Europe.

 

Angleterre «  LES AREAS OF OUTSTANDING NATURAL BEAUTY »

areas

Plusieurs endroits en Angleterre jouissent de cette appellation : ce sont des régions reconnues pour leur incroyable beauté naturelle. Vous pouvez en profiter pour faire de la randonnée autour de Ullswater, Lake District. Que du vert, partout !

Si vous souhaitez plus prendre connaissance du tourisme vert il y a des ouvrages comme :

 

« Voir le monde sans quitter la France » édition Hachette : librairie indépendante Voir le monde sans quitter la France – Collectif – Hachette Tourisme – Grand format – Paris Librairies

Il existe également une agence de voyage qui vous aidera à savoir Explora Project. Elle organise des voyages écoresponsables.

Alors ? Allez-vous relever ce nouveau défi ?

Logo - Dressing Responsable

Laisser un commentaire