Les vêtements « Made in France »

27 janvier 2016 Publié par Emilie
12 commentaires

Dressing Responsable - Capsule Wardrobe

Les vêtements « made in France » ou « fabriqué en France » sont de plus en plus plébiscités. Que ce soit pour la qualité, l’aspect économique ou un soucis de consommer local, de plus en plus de personnes sont prêtes à payer plus cher les vêtements qui portent cette mention. Mais concrètement, que signifie-t-elle ?

Fabriqué en France

A quoi correspond le « made in France » ?

Légalement, pour avoir le droit de mettre la mention « made in France » sur un vêtement – et d’ailleurs sur tout autre objet – il faut que celui-ci entre dans l’une de ces 2 catégories :
Les produits dont la dernière transformation ou ouvraison substantielle, c’est-à-dire ayant abouti à la création d’un produit nouveau – a été réalisée en France.
• Les produits dont 45% de la valeur-ajoutée à été réalisée en France. C’est à la Direction générale des douanes et droits indirects qui contrôle ce point. En effet, le marquage d’origine se fait au cas par cas pour chaque catégorie de produits.
On ne peut donc pas dire que l’appellation « made in France » soit très contraignante puisqu’il suffit donc d’une étape à forte valeur ajoutée pour qu’un vêtement puisse porter la fameuse mention.

Il est donc très difficile de différencier les produits fabriqués à 100% en France de ceux n’intégrant qu’une partie de la production sur le sol français et encore plus ceux s’approvisionnant chez nous de ceux s’approvisionnant ailleurs. Seule la volonté de transparence de la marque permet de savoir quel est le degré de fabrication d’un produit sur notre territoire.

Les labels

Contrairement au bio ou au commerce équitable, il n’est pas très compliqué de se perdre dans les labels garantissant la fabrication française : il n’en existe qu’un, pour les vêtements mais également pour tous les autres types de produits. Il s’agit du label Origine France Garantie, géré par la société Pro France. Celle-ci performe un audit afin de s’assurer que le produit respecte au moins l’un de ces deux critères :
• L’obligation pour le produit de « prendre ses caractéristiques essentielles en France », ce qui signifie que production ou fabrication doivent être réalisées en France.
• L’obligation que 50% au moins du prix de revient unitaire du produit soit acquis en France.

Origine France Garantie

Ce label est donc plus contraignant que la mention « made in France » et permet donc de se tourner vers des produits dont la majeure partie de la fabrication a été réalisée en France.

Peut-on tout faire fabriquer en France ?

Il faut se rendre à l’évidence, non, on ne peut pas tout faire fabriquer en France. Dans le textile, nous avons un exemple tout trouvé : le coton. Il s’agit de la deuxième matière la plus utilisée dans le monde, et en France, pour la fabrication de vêtements et elle ne pousse pas chez nous, tout simplement parce que notre climat n’est pas adapté. Les pays producteurs de coton les plus proches sont la Turquie et l’Egypte, ce qui n’est pas vraiment local.

Mais au-delà de la production de certaines matières premières, la délocalisation que nous connaissons depuis une quarantaine d’années a fait perdre certains savoir-faire en France. La marque Juste, la Révolution Textile, complètement transparente, l’explique bien sur son site : les vêtements sont fabriqués à partir de matières françaises, le lin notamment. Mais la marque a dû délocaliser la filature de cette matière tout simplement parce qu’il n’existe plus aujourd’hui aucune filature de lin pour le prêt-à-porter basée en France. Malgré le fait que nous soyons un gros producteur de cette matière – qui plus est très écologique – les récoltes sont majoritairement vendues à l’étranger pour être filées.

Rassurez-vous, il ne faut pas s’en alarmer outre mesure. D’une part, les étapes de fabrication que nous ne savons pas réaliser dans l’hexagone ne sont pas nombreuses et quoi qu’il en soit, la demande entraine l’offre ; si la demande devient suffisante, les savoir-faire reviendront en France.

Made in France

Quel est le cout de la fabrication française ?

C’est une question qui revient souvent. Pourtant ne devrait-on pas se poser une autre question : quel est le cout de la délocalisation ? Les médias passent leur temps à nous parler de chômage, d’usines qui ferment, de pouvoir d’achat en baisse, d’économie en berne, de balance commerciale négative… Et on pourrait continuer comme cela longtemps.

Quand on sait que la France est le « pays de la mode », que l’on a d’immenses savoir-faire dans notre pays, même s’il est vrai que certains ont disparu et que pourtant, il ne reste que 150 000 personnes qui travaillent dans l’industrie de la mode en France aujourd’hui (et une grande majorité de ceux-ci travaillent dans la vente, le marketing ou la logistique) – contre environ 500 000 il y a 25 ans, ça devrait nous donner tous à réfléchir.

J’ai beaucoup entendu que le made in France est une bonne idée en soi mais que c’est beaucoup trop cher pour toutes les personnes qui souffrent de la situation économique actuelle. Tout d’abord, ce n’est pas une fatalité, en augmentant les quantités fabriquées en France et en ramenant des savoir-faire, le cout de la production diminuera. Il y aura certes toujours un différentiel avec les produits fabriqués dans les pays où le cout du travail est très faible, mais est-ce vraiment un problème ? Tout d’abord, entretenir un système dans lequel des quasi-esclaves produisent nos vêtements ne devrait pas être quelque chose que nous encouragions. Ensuite, cette différence n’est de toute façon pas très importante, le cout de la main d’œuvre étant assez dérisoire par rapport au cout de revient total d’un vêtement – chez les grandes marques, le cout de fabrication d’un vêtement ne dépasse pas 5% du prix de vente. Le différentiel provient essentiellement à l’heure actuelle des faibles quantités produites, de la difficulté à mettre en place ou faire perdurer des structures efficaces et rentables.

Peut-on s’habiller 100% made in France ?

Oui on peut s’habiller 100% made in France. On trouve aujourd’hui tout ce dont on a besoin : jeans, pulls, robes, T-shirts, manteaux, chaussures, sacs, chaussettes, sous-vêtements, maillots de bain, bijoux, accessoires divers… Il y en a pour tous les âges, tous les gouts et presque tous les budgets. On trouve des marques à la pointe de la tendance et d’autres dont c’est le dernier des soucis.

Mais certaines personnes pourront dire que non. Quand on part à la recherche de vêtements précis, souvent plus techniques, on peut ne pas trouver de produits fabriqués en France : habits et chaussures pour faire certains sports, exigences très particulières… C’est encore possible de ne pas trouver son bonheur mais c’est de plus en plus rare.

J’espère que cet article, vous permettra d’acheter en meilleure connaissance de cause vos prochains vêtements « made in France » et vous incitera à poser des questions aux marques ! Et si vous pensez qu’il est important de soutenir l’industrie et les fabricants français, n’oubliez pas de relayer cet article.

Logo - Dressing Responsable

12 commentaires

  • Audeline says:

    Merci pour cet article. Nous sommes entièrement d’accord avec toi : s’habiller Made in France est possible et c’est porteur de sens !
    Il y a encore plein de savoirs faire en France : des imprimeurs de tissu, des couturières qui adorent leur métier…
    Chez les indépendantes, tous nos vêtements sont cousus à la main dans le respect d’un travail de qualité. Nous souhaitons valoriser les circuits courts, que le lien consommateur / producteur soit respecté.
    Nous pensons que le consommateur a le droit de connaître l’histoire de son vêtement, de savoir que quelqu’un la confectionné avec respect.

  • poujol says:

    Bonjour, vous dite qu’il est facile de trouver des vêtements fabriqué en France mais je ne trouve pas de boutique vers chez moi et je n’aime pas trop commander sur internet, est ce qu’il y a une carte, une liste de magasins qui vendent ce genre d’articles ?

    • Emilie says:

      Bonjour Laura, aujourd’hui il y a en effet beaucoup de marques qui font fabriquer leurs vêtements en France. Si vous n’aimez pas commander sur internet, je me suis certainement avancée en disant « facile » car il n’y a pas encore de choix dans toutes les villes. Dans quelle ville / régions habitez-vous ? Je connais plusieurs cartes répertoriant ces magasins, mais elles sont souvent classées par ville. Nous connaissons nous-même essentiellement les boutiques parisiennes même si nous commençons à étudier la faisabilité des shopping tours éthiques dans d’autres villes.

  • LaBeige says:

    Wahoo! un bel article , et nous chez La beige on adore !
    Vous abordez des points essentiels de la fabrication française et c’est pas souvent qu’on rentre en profondeur dans le sujet, alors bravo…
    Chez La Beige, nous jouons aussi la carte de la transparence, car nous mettons un point d’honneur à faire des confection 100% française (autant dire qu’on maîtrise le sujet ;-). Et la transparence, pour nous ne rien cacher ! D’ailleurs on a aussi consacré une page sur le made in France sur notre site…
    Le premier point important que vous soulevez et qu’effectivement il est facile de surfer sur la vague du made in France en achetant un t-shirt en Tunisie ou en Turquie, d’y ajouter une broderie en France, et hop le tour est joué !
    Mais fabriquer en France, c’est une volonté de faire travailler l’économie française, de faire perdurer les savoirs faire, de sauver des entreprises locales, de maintenir les emplois…. c’est se sentir investie pour une cause qui nous concerne tous, pour aujourd’hui et aussi pour l’avenir.
    Alors ensuite, il y a le label Origine France Garantie…. Le sujet sensible… Nous nous sommes déplacées aux assises du made in France à Reims en septembre 2015, organisé par ce label et soutenues médiatiquement par M. Jego et M. Montebourg….juste waho! Le label qui fait rêver ! Celui qui valide un positionnement et rassure le consommateur. Mais aussi le label qui vaut un « bras », trop cher pour les PME, une vitrine pour les industries… Alors, quand les PME qui le méritent sont laissées sur le coté au profit des grosses entreprises qui font fabriquer juste une seule référence de leur gamme afin de bénéficier du label… Que penser…
    Ne devrait-on pas favoriser les entreprises qui sont investies dans cette aventure du made in France et permettre aux PME qui jouent vraiment le jeu d’être valorisées par ce label ? On se sent bien seul quand on peut justifier d’une vrai fabrication française et qu’il faut faire un gros chèque pour avoir le droit de se labéliser.
    Ensuite, parlons du cout de fabrication…. Oui c’est un peu plus cher de faire fabriquer en France, les taxes, les couts sont différents de ceux pratiqués à l’étranger, et c’est tentant de partir de France pour bénéficier de meilleurs tarifs.
    Souvent ce qui justifie les couts plus élevés, est comme vous le dites, la quantités produites. Et très justement, c’est le juste milieu entre les couts et les quantités qu’il faut réussir à trouver… le bon équilibre…
    (et arrêtons la démagogie façon « si des entreprises japonaises font fabriquer des voitures en France c’est que le cout est moins élevé »… Nous savons tous que la chaine de fabrication est déjà rentabilisée et ouverte depuis des années, que des machines ont remplacé les hommes, et tout ceci n’est qu’une histoire de gros contrats…. Ajoutons : tant mieux pour les employés, au moins ça préserve des emplois et ça c’est chouette!).
    Mais c’est un choix, un mode de pensée, une vrai volonté et une fierté de permettre à des personnes de continuer à exercer leur savoir faire…
    Pour conclure la réflexion sur votre article qui est assez complet, nous ajouterons qu’ il faut soutenir les initiatives des entreprises qui se lancent dans le made in France car elles ont la volonté de faire vivre mieux la France ! De valoriser les personnes qui ont un savoir faire, de mettre en avant des valeurs. Comme une forme de bienveillance.
    Et oui oui oui, vous avez raison, il faut poser des questions ! D’où vient la matière première, ou les produits sont ils confectionnés…??? Ce sont les petits gestes ou changements d’habitudes de tous les jours qui font avancer l’économie de notre pays… Choisir de consommer moins, et mieux… ça vous dit?
    En créant notre marque de puériculture 100% Made in France, nous avons fait de vrai choix de cœur, des rencontres incroyables, et aujourd’hui c’est une vrai satisfaction personnelle d’avoir ce positionnement…. Nous espérons pour de très longues années !
    Alors bravo Dressing responsable d’avoir osé parlé du made in France, d’être rentré au cœur du sujet, nous ça nous touche !
    Et si le made in France ça vous touche aussi, soutenez-nous 😉
    Soutenez La Beige, pour des bébés élégants avec confort made in France… 😉
    Merci !

    • Emilie says:

      Bonjour l’équipe de La Beige. Bravo pour votre initiative et aussi bravo pour ce long commentaire très argumenté.
      En effet, je n’ai pas mentionné le prix du label « Origine France Garantie » alors que je suis d’accord, le fait de devoir payer le label (ou les labels, dans le made in France il y en a peu, mais pour les entreprises qui font du bio, c’est encore pire, il y en a tellement et pour plusieurs étapes de fabrication) est un contresens. Un label gratuit serait beaucoup plus transparent et équitable, seulement il faudrait soit que le gouvernement s’implique, soit qu’une association réunisse les moyens pour mettre à bien ce projet, une entreprise devant forcément être rentable pour survivre. Je suis ravie que vous approuviez mon avis sur la transparence, qui est essentielle pour avancer. Dressing Responsable aide pour l’instant les femmes, mais rien ne dit qu’un jour nous n’aiderons pas les hommes et les enfants à s’habiller de façon éthique et chic ! Et en attendant, restons en contact.

    • Lenglet Christine /Une Belle Histoire Creations says:

      Bonjour
      Je suis entièrement d accord avec vous pour le label  » origine France garantie », il n y a que les grosses entreprises qui peuvent se le payer, nous les petites PME, trop cher environ 3000 €, je préfère l investir dans le développement de mon entreprise de plus on devrait à nous les PME qui fabrique Français, nous donner une subvention de 3000 € et nous certifier ( après vérification) le Label origine France garantie
      Moi j ai fais aussi le pari de fabriquer Francais pour mes sachets de lavandin et de plus c est Bio

  • LUCAS says:

    et oui nous parlons tous de la même chose

    proposition : Taxer en TVA les produits en fonction de leur % de valeur ajoutée produite en france

    10% de TVA pour un produit 100% valeur ajoutée en france , et 50% de TVA pour un produit 100% valeur ajoutée hors france , et ainsi de suite porportionnellement

    celà fera réfléchir a 2 fois les financiers mondiaux sur le lieu d’investissement de leurs usines de production

    Celà devrait (j’aime pas utiliser le conditionnel) aider à maintenir en vie le modèle social français

    Sinon autre proposition : au moins afficher sur tous les produits consommés en france une étiquette (oui je sais une de plus) indiquant le % de valeur ajoutée en france

    Sinon que pouvons faire en face de pays ou le smic est d’environ 200€ / mois (chine , inde , etc ….) ! Il ne faut pas se leurrer , nos chers capitalistes ne sont motivés que par l’argent alors touchons les a leur point faible

    pour en reparler

    • Emilie says:

      En effet, il y a de nombreuses façons d’encourager la production en France. Mais au delà des mesures que vous décrivez, en tant que consommateur, nous avons un gros pouvoir : nous votons avec notre argent. Et si nous n’avons pas vraiment de pouvoir sur les politiques et les industriels, nous avons ce pouvoir-là !

  • IndeciZe says:

    Merci pour votre article, BRAVO je partage.
    Fondatrice de la marque IndeciZe, je fabrique mes produits en France de la conception à la fabrication et comme cité plus haut, avoir le Label  » origine France  » coûte trop cher pour une PME!
    Surtout en début d’activité, ou les dépenses sont importantes.
    Continuons à valoriser le SAVOIR FAIRE FRANCAIS.

Laisser un commentaire