Comment gérer son budget « mode éthique » ?

3 février 2016 Publié par Emilie
3 commentaires

Dressing Responsable - Budget mode éthique

Nous allons aujourd’hui aborder un sujet qui touche de nombreuses femmes, ou plutôt de nombreuses consommatrices : comment faire pour concilier ses valeurs et son budget quand on fait du shopping ? En effet, un des freins principaux à l’achat de vêtements éthiques est pour beaucoup le prix de ces vêtements. Nous allons voir aujourd’hui comment gérer son budget « mode éthique » et qu’il est possible de s’habiller de façon plus responsable sans dépenser plus.

Budget mode éthique

Je ne vais pas essayer de vous convaincre que l’on peut continuer à « consommer la mode » de façon effrénée dans les boutiques ou sur les eshop de mode responsable comme il est possible de le faire dans les enseignes de fast-fashion et pour le même prix. C’est impossible. Jamais une marque écologique, éthique ou qui fabrique près de chez nous dans des usines aux normes et où les salariés sont payés autant que les personnes qui achètent les vêtements ne pourra s’aligner sur les prix de ces grandes enseignes de fast-fashion. Ni même sur leur rythme, qui n’est possible que par la surexploitation de femmes – essentiellement – qui passent leur vie à travailler. Mais il pour autant possible de passer à un dressing responsable sans augmenter son budget. En raisonnant ses achats (en adoptant une garde-robe capsule par exemple), on arrive souvent même plutôt à le réduire.

Changer sa façon de consommer

Consommer de façon responsable, c’est avant tout consommer de façon plus raisonnée. C’est d’ailleurs pour cela que l’on parle de « slow fashion » ou « mode lente ». Arrêter de courir les magasins pour acheter des vêtements et accessoires à tout va, sans réfléchir, ce n’est pas du tout responsable. Vous avez certainement déjà entendu parler de la règle des 80/20 (comme dans 20% des plus riches détiennent 80% des richesses ou 20% des salariés d’une entreprise font 80% du travail). Et bien celle-ci s’applique également au dressing : on porte en général 20% de nos vêtements 80% du temps. Ca fait donc un sacré nombre de vêtements qui prennent la poussière dans un sacré nombre de dressings. Et un sacré nombre d’euros qui y ont été gaspillés !

Au contraire, réfléchir avant d’acheter, penser sa garde-robe dans son ensemble, faire attention à la qualité d’un vêtement, connaître les couleurs et les formes qui vous vont, sont la base d’un dressing responsable. Ainsi, vous commencerez par acheter moins de vêtements mais ceux-ci vous iront mieux, vous les porterez plus longtemps et vous éviterez une grande partie des faux-pas. Et pour revenir au sujet qui nous intéresse : acheter moins = économies. Acheter un pull à 100 € dans une matière naturelle et résistante ne coute pas plus cher que d’acheter deux pulls à 50 € en matières synthétiques qui risquent de s’abimer très vite.

Les alternatives petits prix

Les vêtements de seconde main ou vintage

On n’y pense pas toujours, mais les vêtements d’occasion sont les plus écologiques ! S’ils ne sont pas souvent écologiques et exempts de produits néfastes, ils sont l’alternative la moins polluante, puisque par définition, plutôt que de produire quelque chose de nouveau, on réutilise quelque chose qui existe déjà. Et là, niveau budget, on est au top puisque les prix des vêtements d’occasion sont les plus compétitifs ! Une jolie robe à 15 €, un sac de créateur pour ¼ de son prix d’origine… Et vous avez largement le choix ! Tout le monde n’est pas à l’aise à l’idée d’acheter tous ses vêtements d’occasion, et d’ailleurs certains ne s’achètent pas d’occasion, mais en achetant quelques pièces vintage ou de seconde main, vous faites des économies pour investir dans quelques pièces neuves de qualité.

La location de vêtements

Il existe de plus en plus de site et même de boutiques qui permettent de louer des vêtements. Jusqu’il y a peu réservé aux vêtements de grands créateurs et robes de soirée, l’offre évolue vite et aujourd’hui, on peut presque tout louer, les mêmes pièces que l’on porte habituellement et que l’on a pas peur d’abîmer dès que l’on pose un orteil dehors. Certes, si vous choisissez de louer la majorité de votre dressing, il n’est pas certain que vous fassiez beaucoup d’économies, mais si vous ciblez quelques pièces que vous ne porterez qu’une fois ou deux, c’est extrêmement rentable. Par exemple, une robe pour le mariage de votre meilleure amie ou de votre frère : hors de question de porter la même robe qu’au dernier mariage auquel vous avez assisté ? Plutôt que de racheter une nouvelle robe à chaque fois, louez-en une. Vous trouvez maintenant des robes à partir de 30/40 € pour quelques jours.

Pensez aussi à mettre en location vos propres vêtements ! Certains sites ne vous louent pas leurs collections mais mettent en relation des particuliers qui échangent leur dressing. Même si vous n’êtes pas tout à fait à l’aise à l’idée de louer votre robe préférée, peut-être pourriez-vous gagner un peu d’argent en louant des pièces qui risquent moins d’être abîmées comme un sac ou un bijou. Un sac que vous avez acheté neuf à 300 € se loue 25 à 30 € la semaine. A raison d’une semaine par mois, vous avez rentabilisé votre sac en à peine un an et ainsi équilibré votre budget !

Le troc

L’alternative la moins chère reste le troc. Investissez quelques euros pour préparer une chouette après-midi entre copines (si possible qui mettent toutes à peu près la même taille et qui ont des gouts assez proches) et organisez un troc ! Chacune amène un nombre déterminé de pièces en bon état qu’elle ne met plus et repart avec le même nombre de pièces. Les vêtements que personne ne souhaite garder peuvent être donnés à une association ou vendus.

Shopping tour responsable

Place aux chiffres

Maintenant, nous allons récapituler tout ce que nous avons dit en terme de budget. Il serait très compliqué de comparer deux budgets, chaque femme étant différente ! Nous allons tout de même prendre un exemple parlant, deux budgets pour une garde-robe de printemps d’une trentaine de pièces.

Si vous avez l’habitude d’acheter dans les enseignes de fast-fashion, il va certainement vous falloir renouveler une partie importante de votre garde-robe de printemps car une grande partie de ce que vous portiez l’année dernière ne vous plait plus, parce que ce n’est plus vraiment à la mode, parce que la coupe n’est pas la plus flatteuse pour vous, parce que certaines pièces commencent à s’abimer et ça se voit… Vous allez remplacer environ 1/4 de votre garde robe. Sur les 30 pièces de votre garde-robe, ça fait 7. Si vous achetez 6 d’entre elles dans les enseignes à petit prix et une chez une marque tendance (l’investissement de la saison), on peut compter un budget de 6 x 30 € (en moyenne) + 150 € soit 330 € de budget réparti sur 3 ou 4 mois.

Si vous achetez au contraire vos vêtements dans des enseignes éthiques et de qualité, que vous avez appris à reconnaître les formes et les couleurs qui vous vont et que votre garde-robe est assez cohérente, vous n’aurez probablement pas besoin de beaucoup renouveler votre garde-robe, seulement environ 1/10 de celle-ci. Sur les 30 pièces, cela fait 3 achats à renouveler ce qui est largement faisable en restant dans le budget donné au dessus. Et pour celles qui n’ont vraiment pas les moyens, tout ou partie de ces pièces peuvent être d’occasion. Par exemple, 2 pièces d’occasion à 20 € chacune plus une pièce d’une marque éthique à 150 €, cela donne un budget de 190 €, toujours réparti sur 3 ou 4 mois. Et cela est complètement dans la moyenne, les femmes dépensant 63 € par mois pour s’habiller selon la fédération du prêt-à-porter.

Et vous quel est votre budget mode ? Comment faites-vous pour le réduire ?

Shopping tour responsable

Logo - Dressing Responsable

3 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *